Où l'on découvre 49 narrats, traversés par 49 anges.

Pendant les 22 premiers narrats, au travers de voix et d'images, Antoine Volodine dessine un univers post-concentrationnaire, apocalyptique, où l'humanité se réduit à peau de chagrin; univers où traverser une rue devient une véritable expédition digne des grandes découvertes.

Une communauté de Grands-mères (russo-mongoles) éternelles luttent pour rétablir une société égalitaire. Elles élaborent, créent, s'agglomèrent pour que de leurs désirs, leurs souvenirs et leurs chiffons naisse un sauveur, celui qui en finira une fois pour toutes avec le capitalisme.

Il trahira le voeu de ses grands-mères et elles organiseront son procès et son exécution. Ce petit-fils, Will, nous révèle lors du 22e narrat, alors que les grands-mères échouent à l'exécuter, qu'il est l'auteur des narrats que l'on vient de lire. Il définit alors aussi cette forme de texte indescriptible. Il est obligé de perpétuer cette création au terme d'un contrat qui remplace son exécution.

Les narrats se dédoublent alors entre l'histoire qu'ils racontent et le contexte dans lequel ils s'élaborent. Certaines grands-mères, pour satisfaire leur désir de vivification de leurs souvenirs, détachent des lambeaux de la peau de Will.

Dans les derniers narrats on apprendra aussi que Will est un personnage qui apparaît dans un rêve récurrent survenant tous les 16 octobre.

Dans les Anges mineurs, Antoine Volodine fait virevolter les identités de ceux qui prennent la parole et pourtant on imagine au final une seule voix. On y trouve des points communs avec Nos animaux préférés (éd. du Seuil, 2006): cet enfoncement dans les différentes dimensions du rêve, la disparition des êtres humains.

Ces 49 narrats composent un ensemble et peuvent aussi être séparés. Ils sont aussi de formidables déclarations pour un certain nombre d'êtres réels ou imaginaires (humains, animaux ou autres) mais cette distinction dans l'écriture de Volodine s'estompe pour notre plus grand vertige.

Des anges mineurs, Narrats (1999) d'Antoine VOLODINE, éd. du Seuil, coll. Fiction & Cie. Le livre existe également en collection de poche Points.